Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

AGROTOURISME : LA FERME FABIK DE CONDEYAH

par Friainfo

publié dans Ailleurs en Guinée

a7.JPG

a6.JPG

a5.JPG

a4.JPG

 

 

 

1ère région agricole de Guinée, Kindia est en train de développer un concept nouveau en Guinée : l’agrotourisme, c’est son nom. Pas besoin de partir à l’autre bout de la Guinée pour se ressourcer et découvrir ses saveurs et traditions, le tout dans un cadre chaleureux. Prenez simplement la nationale Conakry-Kindia. Au niveau de la CRD de Friguiagbé, prenez à gauche vers la centrale de Donkeyah. 9 kilomètres plus loin, vous arrivez à la ferme FABIK dans le village de Kondoyah. Vous y serez chaleureusement accueillis par la propriétaire Mme SYLLA Hadja M’Balou. Elle règne sur ce petit coin de paradis.

En bonne hôtesse, elle fait découvrir à ses clients le milieu agricole et ses productions diversifiées. Elle propose des activités variées et fait partager aux visiteurs sa table, son mode de vie et son métier.

L’agrotourisme valorise l’agriculture et permet aux voyageurs de découvrir le pays à travers l’identité des agriculteurs.  Par ailleurs, les clients découvrent la réalité de l’agriculture considérée comme l’avenir de notre pays. Hadja M’Balou insiste sur le caractère biologique de son agriculture respectueuse de l’environnement. Chez elle, pas d’engrais chimique. Rien que des déchets organiques issus des déchets de la ferme.

Visiter la ferme FABIK, c’est un tourisme de rencontre et de partage, puisant ses arguments dans la richesse des terroirs et la convivialité de Mme SYLLA.

 

Voir les commentaires

LA FERME FABIK EN CHIFFRES

par Friainfo

publié dans Ailleurs en Guinée

a1.JPG

a2.JPG

a3.JPG

 

 

La ferme FABIK, c’est une superficie de 72 hectares. 50 sont réservés à la production agricole dont 30 pour le palmier à huile, 8 pour le riz de bas-fond ainsi que de l’anacardier, de la banane et l’ananas. On y fait aussi pousser des produits maraichers, des tubercules, etc. . .

FABIK, c’est également 4 bâtiments d’élevage. 6 000 poules pondeuses, des canards, des lapins ainsi que du bétail. Un projet de pisciculture est actuellement à l’étude et verra le jour en 2013.

Avec une capacité de 24 apprenants, la ferme est présente dans la formation. Chaque année, des étudiants des écoles nationales d’agriculture et d’élevage du pays viennent en stage pratique à la FABIK. Son leadership lui vaut un partenariat privilégié avec l’IRAG (l’Institut de Recherche Agronomique de Foulayah).

FABIK est aussi à l’initiative de la création d’une banque rurale qui compte plus de 200 adhérents. Partenaire de MERCY SHIP et membre de SLOW FOOD, elle est bénéficiaire de nombreux projets tel que le projet tripartite Guinée - Afrique du sud - Vietnam pour la production maraichère, le programme PUAPA de la Banque Mondiale, le PISA, etc. . .

 

Voir les commentaires

CARREFOUR DES PROJETS Kindia 2013

par Friainfo

publié dans Ailleurs en Guinée

1.JPG

2.JPG

3.JPG

4.JPG

5.JPG

6.JPG

7.JPG

8.JPG

9.JPG

10.JPG

 

 

Il s’est tenu du 18 au  28 février 2013 dans la salle de conférence de l’hôtel Mokèbounyi à Kindia, la première rencontre du CARREFOUR DES PROJETS. Cette rencontre est organisée par les réseaux d’ONGs : RELAIS (Le Renforcement Local des Associations et des Initiatives Sociales, ONG guinéenne) et E&D (Etudiants et Développement, de France) en partenariat avec l'Institut des Jeunes Africains pour le savoir et le Leadership (L’IJAL en Guinée) et  Le Conseil National des Associations de Jeunes Guinéens de France (Le CNJGF, en France) et grâce à un appui technique et financier du PROJEG (Programme de Renforcement de capacité des Organisations la société civile et de la Jeunesse Guinéenne).

Le carrefour des projets a permis la rencontre de seize (16) jeunes porteurs de projets venus de seize (16) ONG dont : dix (10) guinéennes, quatre (4) françaises et deux (2) marocaine. L’objectif du carrefour des projets est de mettre en relation des associations du réseau E&D et Animafac avec des associations d’autres réseau de tous les pays afin de mettre leurs idées ensemble, d’échanger d’expérience et co-construire des projets de solidarité internationale dans un cadre de partenariat fiable et équilibré.  

ARSYF a été représenté par Mamadou Aliou SACKO, Coordinateur ARSYF/Conakry. Il était porteur des idées de projets suivant :   

Ø  Appui au montage d’un projet de jumelage entre la ville de Fria et une ville française et/ou marocaine

Ø  Création d’une bibliothèque communautaire

Ø  Appui à l’élaboration d’un système d’assainissement, de traitement et de recyclage des ordures

Ø  Plantation d’arbres sur les artères et aménagement d’un espace vert public

Ø  Création de club littéraire et théâtrale dans les collèges et lycées.

Ø  Aide au développement de la culture et de la commercialisation d’arachides dans la commune rurale de Banguigny. 

A l’issue des différentes présentations des participants et des travaux de groupes, dix (10) idées projets ont été ficelé où chaque structure était au moyen dans un (1) ou deux (2) consortium. 

Parmi les projets retenus ARSYF  travaillera sur les projets suivants :

1.       Projet de mise en place et d’animation de clubs socio-culturels dans quatre (4) lycées guinéens et marocains,

2.       Projet  de gestion et de valorisation des déchets dans les préfectures de Beyla et de Fria.

 

Dans le premier projet ARSYF travaillera en partenariat avec les Cosmopolites de l’Université Roi Hassan 2 de Casablanca et l’Association des Jeunes pour le Développement Durable (AJDD, Mamou). Dans second projet travaillera avec le Centre d’Appui au Développement des Initiatives Communautaires (CADIC, Beyla) et un partenaire de mise en œuvre Pierre Antoine Carpentier (Les Films au Clair de Lune)  pour le tournage d’un documentaire.

Sur l’ensemble des projets retenus, la rédaction des projets sont à finaliser et la recherche de financement à trouver reste  les défis à relever par les ONGs dû au facteur géographique.

Cette rencontre a été aussi une rencontre d’inter culturalité qui a permis aux jeunes venus d’horizons différents de se connaitre, de partager, d’échanger et en fin de nouer des relations d’amitié.

Notre représentant dira « j’ai été très ravi de participer à cette rencontre, qui, m’a permis de faire la connaissance de jeunes qui sont devenu des frères et sœurs pour moi. Elle m’a aussi permis  d’enlever les préjugés qu’on peut se faire de quelqu’un que vous ne connaissez pas. Mais aussi de savoir que nous avons les mêmes préoccupations dans la construction de nos projets de solidarité internationale… ».

 

La rédaction finit par cette citation de SOCRATE : « vivre sans amis, c’est mourir sans témoin ».

Bon vent aux projets des Carrefour des projets.

Voir les commentaires

TOURISME : LA GROTTE DE GUEME SANGAN

par Friainfo

publié dans Ailleurs en Guinée

gr1.JPG

gr2.JPG

gr3.JPG

gr4.JPG

gr5.JPG

gr6.JPG

 

 

« Muraille de pierres » ou Guèmè Sangan. C’est le nom d’une grotte dans le village du même nom où le Chef Peul Koly Tenguella établit sa base et construisit une forteresse.

Olivier de Sanderval lui-même avait construit une case à l’intérieur de la forteresse. Aujourd’hui, il ne subsiste que quelques pierres sur une longueur de presque 150 mètres pour une hauteur de moins d’un mètre.

Après avoir pénétré à l’intérieur de ce qui reste de la muraille, à mi-hauteur de la paroi rocheuse, il y a une caverne qui donne sur l’intérieur et sur l’extérieur. Cette position offre un observatoire sans pareil qui permet de surveiller la double vallée de Kakrima-Konkouré.

Hors de l’enceinte, on découvre à mi-flanc une autre caverne dont l’entrée est étroite. C’est là que Koly Tenguella aurait caché son trésor sous la garde de ses génies.

Le site, où existe un village de quelques familles, est à visiter. Absolument !

Voir les commentaires

TOURISME : LA GROTTE DE CIREYAH

par Friainfo

publié dans Votre info à Fria

  grot2.JPG

grot21JPG.JPG

 

 

Six ans après notre première visite, c’est toujours le même émerveillement ! La grotte de Ciréyah (que nous avons longtemps appelée Sériyah par méconnaissance) continue d’enchanter ses visiteurs. Située à seulement 5 kilomètres de Tormelin-centre, il faut prendre à droite la piste juste avant la Mosquée.

Cette grotte est complètement différente de Leyleguel et de Guèmè Sangan. Plus basse, plus ventilée, elle est aussi plus facile d’accès. Sa forme particulière représente des genres de colonnes qui soutiennent une structure. Comme si on était sous le ventre de pachydermes. C’est cela qui favorise une ventilation naturelle à son entrée.

Depuis notre dernier passage, les villageois ont érigé trois cases pour permettre aux visiteurs de se reposer.

Voir les commentaires

ARTISANAT : LE VILLAGE DE COORDONNIERS DE BOUROUMBA A TELEMELE

par Friainfo

publié dans Ailleurs en Guinée

  vil1.JPG

vil2.JPG

vil3.JPG

Voir les commentaires

TOURISME : JOUR DE MARCHE A TORMELIN

par Friainfo

publié dans Votre info à Fria

  tor1.JPG

tor2.JPG

tor3.JPG

tor4.JPG

tor5.JPG

 

 

 

A Tormelin, le lundi c’est jour de marché. On vient de tous les villages environnants pour vendre ou acheter surtout en cette période de récolte.

C’est aussi un moment unique pour rencontrer des gens, capturer une image, immortaliser un visage, ou tout simplement faire des photos inoubliables.

Voir les commentaires

EXCLUSIF : FRIAINFO A RENCONTRE OXMO PUCCINO A TELEMELE

par Friainfo

publié dans Votre info à Fria

oxmo.JPG

 

 

Décidément, ce voyage de Télémélé nous a réservé bien de surprises et de rencontres ! Après notre séance de formation à l’Ecole Primaire du Centre ce Jeudi 21 février, nous avons eu l’immense plaisir de tomber sur . . . OXMO PUCCINO ! Oui, c’est bien lui OXMO PUCCINO, de son vrai nom Abdoulaye DIARRA, né en 1974 au Mali, est un rappeur français. Son écriture, fondée sur les métaphores et les phrases chocs en lien à la chanson française lui ont valu le surnom de « Black Jacques Brel».

Le griot urbain devenu Ambassadeur de l’UNICEF pour les droits de l’Enfant accompagnait une délégation d’UNICEF-France et une équipe de CANAL PLUS dans le cadre du tournage du 2èmevolet de la série de documentaires consacrés à la Guinée. KINDIA-2015.

Rappelons qu’OXMO a été nommé ambassadeur de l'UNICEF France le 18 octobre 2012.

Voir les commentaires

L’ALU STAR DE FRIA A LA TRAINE A DOMICILE

par Friainfo

publié dans Votre info à Fria

Alu Star de Fria à l'entrainement

 

 

Le retour triomphal de l’Alu Star de Fria de sa belle expédition de Dubréka où ils ont dominé le FC SOUMBA sur la marque de un but à zéro était sur toutes les lèvres dans la cité de l’alumine. Ce qui du coup, alimentait une certaine confiance ce dimanche 24 mars au Stade Préfectoral Dah BANGOURA de Fria au compte de la 4ème journée du championnat national ligue 2 Rio Tinto.

L’Alu Star de Fria qui disputait à l’occasion sa deuxième rencontre à la maison après sa déconvenue un mois plutôt face à L’association Sportive des Mineurs de Sangarédi sur le score de un but à zéro devait se reprendre se weekend end afin de retrouver la deuxième place du classement général survolé pou le moment par l’étoile de Guinée.

Dans ce duel crucial où les ambitions étaient différentes, chaque formation connaitra sa mi-temps de grâce, la première largement transcendée par le Baraka où les hommes du coach Moustapha SY SAVANE réussiront à imprimer un rythme d’enfer pour enfin ouvrir le score sur une frappe magistrale du plat du pied de Nabi Moussa KEITA, leur ailier droit. C’est d’ailleurs sur ce désavantage de un but à zéro que les verts et blancs rejoindront les vestiaires.

A la reprise, les étoiles de SOMBORY reviennent avec de bien belles intentions. Requinqués à bloc et surtout plus entreprenants dans le jeu, les poulains de Naby Laye Moussa YATTARA parviendront à égaliser avec la manière à la 56ème minute de la partie par leur milieu défensif, Mohamed Kondéya CAMARA.

Un but et surtout une égalisation qui force un semblant de sourire à de nombreux supporters massés dans et en dehors du stade. Un résultat de parité qui n’arrange guère l’Alu Star de Fria dans la perspective de la remontée en ligue 1 la saison prochaine.

Voir les commentaires

SOCIO-POLITIQUE : LA MARCHE DES PARTIS POLITIQUES ADP/CDR REJETEE A FRIA

par Friainfo

publié dans Votre info à Fria

Le mot d’ordre de marche déclenché il y a quelques jours par le collectif des partis politiques ADP/CDR n’a pas été observé dans la préfecture de Fria. Car depuis la marche du 18 février, les responsables politiques de l’opposition hésitent à faire sortir leurs troupes dans la rue.

Cette marche pacifique de l’opposition qui avait réussi à mobiliser près de 400 manifestants de tous les sexes et âge a pris son départ au stade Dah BANGOURA avant un tour d’honneur symbolique de la ville pour atteindre le stade Konko SYLLA, l’autre grand stade de la ville sis au plateau plein cœur de la cité de l’alumine.

Epris de justice et de transparence lors des prochaines élections législatives, les marcheurs pour la plupart des jeunes avaient brandi des pancartes et banderoles sur lesquelles l’on pouvait facilement décrypter des slogans comme « A BAS WAYMARK ET SABARY TECHNOLOGY », « A BAS LA VIOLENCE », « VIVE UNE CENI IMPARTIALE », « VIVE LA DEMOCRATIE » ou encore« PAS D’ELECTION TRUQUEE EN GUINEE ».

Seul bémol à cette marche dans notre cité, un tollé entre les organisateurs et représentants locaux des partis politiques de l’opposition de la dite marche et les jeunes marcheurs qui ont voulu dévié l’itinéraire défini dans l’avis de marche au grand dam des organisateurs.

Dans cette incompréhension générale, frustrés, les jeunes s’en sont remis aux jets de pierres qui pour hélas disperser la foule sans le discours que s’apprêtait à lire le porte-parole de ce mouvement. On se demande ce qui serait advenu si cette foule avait eu maille à partir avec les sympathisants de la mouvance présidentielle.

Sans se tromper, on peut dire que les organisateurs ont pris la sage décision de rien organiser à Fria. Pour ne pas prendre le risque de voir la cité de l’alumine s’embraser comme Conakry.

Voir les commentaires